Préjudice d’accompagnement

Il s’agit de réparer un préjudice moral dont sont victimes les proches de la victime directe  pendant la maladie traumatique de celle-ci jusqu’à son décès, d’indemniser les bouleversements provoqués par cet accompagnement. Ce préjudice traduit les troubles dans les conditions d’existence d’un proche, qui partageait habituellement une communauté de vie affective avec la victime directe.

Par |2017-08-29T16:45:57+00:0029/08/2017|0 commentaire

Laisser un commentaire

Appelez-nous