Chaque jour est un nouveau cap à franchir ensemble

Notion de préjudice d’agrément

Selon la nomenclature dite "Dintilhac" le préjudice d'agrément "vise exclusivement à réparer 
l’impossibilité pour la victime de pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive ou de
loisirs.
Ce poste de préjudice doit être apprécié in concreto en tenant compte de tous les paramètres
individuels de la victime (âge, niveau, etc.)."

Préjudice d'agrément

Un ancien skipper, amateur de sports nautiques (body board et body surf), est victime d’une agression.

Il saisit une commission d'indemnisation des victimes d'infractions (CIVI) d'une demande en réparation de son préjudice corporel.

Il est indemnisé de son préjudice d’agrément à hauteur de 1000€ par les juges du fonds.

Le Fonds de garantie conteste l’existence du préjudice d'agrément au motif que ce dernier est uniquement constitué par l'impossibilité pour la victime de continuer à pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive ou de loisir, tandis que la Cour d'appel y inclut le fait d’ avoir été stoppé dans sa progression en compétition des sports nautiques que la victime pratiquait avant l'agression, alors qu'elle continue régulièrement une pratique sportive.

Le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et autres infractions (FGTI) se pourvoit en cassation contre l’arrêt du 10 janvier 2017.

Victime d’agression

Par arrêt du 29 mars 2018 n°17-14.499, la Cour de cassation rejette la demande du fonds de garantie:


« Mais attendu que le préjudice d'agrément est constitué par l'impossibilité pour la victime de continuer à pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive ou de loisirs ; que ce poste de préjudice inclut la limitation de la pratique antérieure ;

Qu'ayant retenu, par motifs propres et adoptés, qu'avant l'agression M. X... pratiquait, en compétition, un grand nombre d'activités sportives et de loisirs nautiques et que, depuis les faits, qui l'avaient stoppé dans sa progression, la poursuite, en compétition, de ces activités ne pouvait plus se faire avec la même intensité, son état physique l'y autorisant seulement de façon modérée et ne lui permettant plus de viser les podiums, et relevé que les conditions dans lesquelles il continuait à s'y livrer obéissaient désormais à un but essentiellement thérapeutique, c'est à juste titre que la cour d'appel lui a accordé une indemnité au titre d'un préjudice d'agrément  »

La notion du préjudice d’agrément est donc élargie à l’impossibilité de gagner des compétitions même si la victime continue sa pratique sportive.
Ce poste de préjudice inclut ainsi la limitation de la pratique antérieure du sport.
Une demande d’indemnisation pourra être invoquée à ce titre.

Lire un article en lien

 

Image:This image, originally posted to Flickr, was reviewed on  by the administrator or reviewer File Upload Bot (Magnus Manske), who confirmed that it was available on Flickr under the stated license on that date.

J'ai compris

Ce site utilise des cookies de Google Analytics qui mesurent l'audience et nous aident ainsi à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnements. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc. Si vous êtes opposés à ce système de cookies, vous avez la possibilité de ne pas poursuivre votre navigation sur notre site